Accueil du site > Ensemble K > Présentation | Contact |

Présentation

Toutes les versions de cet article :


, formation à géométrie variable, à la croisée des arts, s’attache à bousculer la forme traditionnelle du concert en confrontant la musique de chambre à d’autres formes d’expression artistique (littérature, arts de la scène, arts plastiques, danse, etc.) dans une démarche à la fois esthétique et historique.

Il naît en 2008 de l’engagement commun des deux membres fondateurs : Élodie Haas, violon et Thomas Zimmermann, clarinette, et de la rencontre avec le pianiste Axel Pierrard, autour d’un projet sur l’« entartete Kunst » ou « art dégénéré », ou vilipendé comme tel par les nazis, projet introduit par une conférence d’Amaury du Closel.

En janvier 2010, l’Ensemble K participe au Festival des Voix étouffées au Mémorial de la Shoah à Paris, où il joue à nouveau en novembre 2011 à l’occasion de la parution de l’ouvrage de Bruno Giner « Survivre et mourir en musique dans les camps nazis ».

Dès 2009, il développe son répertoire de musique de chambre, en trio et en quatuor avec la violoncelliste Thérèse Bussière-Meyer et successivement les pianistes Thierry Ravassard, Matthieu Schweiger, Olivier Moulin et Sébastien Dubourg , alternant différents styles, allant du répertoire traditionnel pour ces formations à la re-création d’œuvres oubliées, tout en gardant une prédilection pour la musique du XXe siècle et pour la création. On a notamment pu l’entendre à l’Auditorium du MAMCS dans un programme en trio violon, clarinette et piano autour des deux Écoles de Vienne.

En 2011 et 2012, l’Ensemble K est accueilli par Scène 2 (lieu de recherche et de création pour le spectacle vivant et les arts numériques dans le pays de Senones).

En 2011, Élodie Haas mène des actions pédagogiques autour de la musique contemporaine et du violon, sous forme d’ateliers et de master classes destinés aux élèves des écoles de musique de Saint-Dié-des-Vosges, Senones et Mirecourt, dans le cadre d’un projet départemental (Scène 2/ Vosges Arts Vivants, avec le soutien du Conseil Général des Vosges). Mais au-delà d’un travail de sensibilisation à la musique de notre temps, l’Ensemble K a passé commande de pièces pour violon seul et en duos à de jeunes compositeurs italiens de la classe d’Ivan Fedele à l’Accademia di Santa Cecilia de Rome : Alessandra CICCAGLIONI, Giovanni ALBINI, Daniela TERRANOVA, Cesare SALDICCO, Enrico TRAVAGLIONE, Marcello LIVERANI, Marco MURRU, Andrea SARTO, Dominique DELAHOCHE, Paride GALEONE, et à la compositrice allemande Annette SCHLUENZ. Ces œuvres ont été créées par l’Ensemble K lors des concerts qui ont ponctué ces actions pédagogiques, ainsi que par les élèves et leurs professeurs lors des deux concerts communs de fin de stage, un concert ballade à l’abbaye de Senones autour de Luciano Berio en juillet 2011, et un concert-performance, reprenant l’ensemble du répertoire abordé durant les master classes, au Musée de la lutherie à Mirecourt, en décembre 2011.

En 2011 et 2012, parallèlement à ces actions pédagogiques et artistiques (saison de concerts), l’Ensemble K est en résidence (avec le soutien de la région Lorraine) à l’Abbaye de Senones. Cette résidence lui permet de travailler sur le mode du collectif d’artistes pluridisciplinaire, en invitant musiciens, danseur, plasticien, circassien, etc … dans le domaine de la recherche et de la création, et plus spécifiquement, autour du personnage de John Cage. Elle aboutira à une journée « John Cage » en clôture de la résidence, le 1er juillet 2012.

Elle a donné le jour à deux créations distinctes :

  • IMAGINE JOHN CAGE…, Tryptique : trois pièces de l’œuvre du compositeur autour du violon, mises en espace dans trois lieux différents.
  • Élodie Haas – conception, violon ; Cécile Huet – regard extérieur ; Gautier Tritschler – jonglage ; Myriam Joly – accordéon ; François Klein – installation plastique.
  • BY JOHN… TO SOMETHING ABOUT CAGE, Performance rythmée de courtes séquences expérimentées durant les sessions de recherche en 2012.
     Élodie Haas – conception, violon ; Cécile Huet – regard extérieur ; Grégory Massat – percussion ; Marion Tassou – voix ; Juan Manuel Vicente – danse

L’Ensemble K s’est de nouveau produit en 2011 à l’Auditorium des musées de la ville de Strasbourg (MAMCS), lors d’un concert conférence autour des œuvres pour violon et piano et de la pièce de silence de John Cage.

En 2014, on a pu découvrir ou redécouvrir l’Ensemble K lors de la 30ème édition du Festival Musique et Action au Centre Culturel André Malraux de Vandœuvre-lès-Nancy. L’Ensemble K y était présent pour trois rendez-vous. Il y a notamment donné sa nouvelle Création musique et danse, en deux variations (soutenue par la DRAC Lorraine et le CCAM) :

  • VARIATION 1 violon, violoncelle, accordéon et danse : œuvres de Bernard Cavanna, Sofia Gubaïdulina, Franghis Ali-Zadeh et Iannis Xenakis.
  • VARIATION 2 soprano, violon, violoncelle, clarinette, piano et danse : œuvres de Peter Eötvös, Morton Feldman, Franghis Ali-Zadeh, György Kurtag, Jonathan Harvey, Kaija Saariaho, Daniela Terranova.

Conception : Élodie Haas ; Scénographie : Élodie Haas ; Danse : Manuel Guthfreund ; Violon : Élodie Haas ; Violoncelle : Thérèse Bussière-Meyer ; Accordéon : Anthony Millet ; Soprano : Amandine Trenc ; Clarinette (et clarinette basse) : Xavière Fertin ; Piano (et Zarb) : Luc Benoît ; Création lumière (et vidéo pour la 2ème variation) : Olivier Irthum

L’Ensemble K poursuit par ailleurs son engagement à mener un travail de recherche et à faire découvrir des œuvres méconnues de compositeurs considérés comme « entartet ».

Il s’est produit pour la 3ème fois au MAMCS sous la forme d’un concert lecture en trio à cordes avec l’altiste Magali Foubert. Invité une nouvelle fois par le Forum des Voix étouffées, il s’est produit dans cette formation, dans le cadre de son Festival Voix Etouffées 2015, le 17 octobre 2015 au Mémorial d’Alsace Moselle à Schirmeck.

Parallèlement, Elodie Haas a mené un atelier pédagogique sur la « Musique dans les camps » au Centre européen du résistant déporté (CERD) sur le site du KL du Struthof (Alsace) le 5 novembre 2015, puis régulièrement depuis dans divers collèges et lycées en Alsace et en région Centre - Val de Loire. Cet atelier conçu par Elodie Haas avait été présenté au corps enseignant dans les locaux du Forum des Voix Etouffées (Strasbourg) le 21 mai 2015 en collaboration avec le Goethe Institut. Il a également été redonné le mardi 19 avril 2016 au Centre européen de la Jeunesse (Strasbourg) avec des collégiens de l’école européenne dans le cadre d’une journée autour de l’Holocauste et de la mémoire. Sollicitée par le CERD (Struthof) et le groupe relais, Elodie Haas a également conçu un atelier « Résister par la musique » qu’elle a mené le 14 décembre 2015 au Canopé à Strasbourg dans le cadre de la journée de soutien à la préparation du "Concours National de la Résistance et de la Déportation". Par ailleurs, la collaboration avec le Mémorial de la Shoah à Paris se poursuit avec plusieurs interventions « musiques et lectures » -avec la chanteuse Mélanie Gardyn-, qui ont eu lieu le dimanche 7 juin 2015 lors du Salon du livre, et une lecture musicale à destination du jeune public -avec la comédienne Olga Grumberg-.

Dans le cadre de ses projets pluridisciplinaire, L’Ensemble K répond à la proposition du plasticien Jean-Christophe Roelens, avec le musicologue Benjamin Lassauzet, de mener un travail sur les correspondances entre sons et couleurs, établies par Olivier Messiaen lui-même dans son Traité de rythme, de couleur et d’ornithologie. Il s’agit, à partir de son Quatuor pour la fin du temps, de réaliser 24 papiers peints, partitions plastiques de l’œuvre représentant ses visions, et qui, lors de la performance, seront déroulés simultanément à la musique. Une première présentation du projet « work in progress » a eu lieu le 4 octobre 2015 au Centre d’Art Contemporain La Synagogue de Delme dans le cadre des Journées européennes de la Culture juive. Sa création intégrale a vu le jour à l’Arsenal de Metz le 26 novembre 2016 en co-production avec le CCAM de Vandoeuvre-lès-Nancy où elle sera reprise lors du Festival Musique et action le 17 mai 2018.

Actuellement, l’Ensemble K travaille sur un nouveau projet : “Charlie” de Bruno Giner -d’après la nouvelle « Matin Brun » de Franck Pavloff- qui rassemble les différents aspects de sa démarche artistique tout en collant à une actualité brûlante. Dans un langage musical inspiré des années 20-30, cet opéra de poche relate la montée du totalitarisme et les attitudes contrastées des témoins de cette dérive. La création aura lieu au CCAM de Vandoeuvre-lès-Nancy le 11 février 2018.

  • Document (MP3 - 70.7 ko)
    Ambiance Théatre
Ambiance Théatre
IMG/mp3/ambi_theatre58.mp3

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette